Écotaxe nouvelle version : des députés de la majorité proposent de taxer les entreprises qui font appel aux transporteurs routiers

franceinfo
L'idée de cette taxe "écotransport" figure dans un amendement au projet de loi d'orientation sur les mobilités en cours examiné à l'Assemblée.

"On est partis de l'idée de l'éco-emballage qui a fait ses preuves. Et on s'est dit qu'il fallait instaurer ce principe pour le transport." Les députés Cécile Muschotti (LREM) et Bruno Fuchs (MoDem) proposent dans un amendement à la loi d’orientation des mobilités une taxe "écotransport". Plutôt que de faire payer les routiers, ils envisagent de faire payer les donneurs d'ordre. Et de mettre en place une taxe sur les entreprises qui font appel aux transporteurs routiers.

"On veut organiser un dispositif national de calcul et d'agrégation des émissions de gaz à effet de serre", explique Cécile Muschotti. "Aujourd'hui, les propositions qui existent sont de taxer les routiers, poursuit Bruno Fuchs. Ce que l'on propose, c'est de changer complètement le comportement de tous les acteurs de la chaîne du transport, en faisant peser la fiscalité sur le donneur d'ordre, sur l'entreprise qui va commander un transport. Ce mode de fonctionnement va pousser à réfléchir à des modes de transport qui vont être moins polluants."

"Cela pourrait rapporter près de 2,2 milliards d'euros par an"

Cécile Muschotti met en avant le caractère "pédagogique" de la mesure qu'ils proposent. "C'est plus facile à mettre en place que le projet de redevance temporelle sur les camions, comme l'écotaxe ou la vignette (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi