Un économiste "très sceptique" sur le chiffre des 26 milliardaires qui ont autant d'argent que la moitié de l'humanité

Camille Adaoust
Le professeur d'économie Alexandre Delaigue décrypte la méthode utilisée dans le rapport d'Oxfam sur les inégalités mondiales.

Cet extrait du rapport annuel d'Oxfam sur les inégalités mondiales a fait les gros titres : les 26 milliardaires les plus riches détiendraient autant d'argent que la moitié de l'humanité. Pourtant, le chiffre est critiqué par certains économistes. En 2015 déjà, Alexandre Delaigue, professeur d'économie à l'université Lille 1, pointait du doigt les "absurdes statistiques d'Oxfam". Qu'en est-il aujourd'hui ? Nous lui avons posé la question.

Franceinfo : Dans le rapport 2019 d'Oxfam, trouvez-vous les mêmes problèmes que dans celui de 2015 ?

Alexandre Delaigue : En 2015, ce sur quoi j'étais critique – et je le suis toujours – c'était le fameux nombre de personnes très riches qui détiennent autant que la moitié de la population mondiale. Il y a quatre ans, le rapport n'était pas très détaillé. Aujourd'hui, il fait 110 pages, il y a indéniablement beaucoup de contenu, c'est instructif sur l'évolution des patrimoines, des inégalités, leurs conséquences. Je n'ai pas grand-chose à redire sur le rapport, mais je continue d'être très sceptique sur ce chiffre choc des 26 personnes.

Qu'est-ce qui vous dérange dans ce chiffre mis en avant ?

Il n'informe pas vraiment, parce qu'il prend en compte l'actif net des gens, c'est-à-dire leurs biens moins leurs dettes. Il y a donc des tas de gens qui sont un petit peu endettés et qui se retrouvent à être plus pauvres que des gens qui n'ont rien du (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi