Pour économiser 40 euros, des compagnies aériennes surchargent leurs avions en carburant

Les profits avant l’environnement. C’est ce que dénonce un lanceur d’alerte, ancien collaborateur chez British Airways, à la BBC. La chaîne britannique révèle en effet une pratique peu connue des compagnies aériennes : surcharger leurs avions en kérosène pour éviter de payer des prix plus élevés pour le ravitaillement de leurs engins dans les aéroports de destination. Une "astuce" dénoncée au sein de British Airways, mais qui concernerait de nombreux autres transporteurs à travers la planète.

Selon les documents publiés par la BBC, la compagnie aérienne aurait par exemple embarqué trois tonnes de carburant supplémentaires dans un avion en Italie pour économiser… 43 euros sur le prix du plein. Une petite économie pour un coût environnemental très lourd. Rien qu’avec ce vol, la compagnie aérienne a libéré un supplément de 600 kg de CO2 dans l’atmosphère. Un exemple parmi d’autres puisque le transporteur aurait au final relâché 18.000 tonnes de CO2 supplémentaires dans l’atmosphère l’an dernier avec cette pratique.

901.000 tonnes de CO2 supplémentaires

Selon la quantité de carburant supplémentaire embarquée dans l’avion, les économies réalisées pour le transporteur peuvent aller de seulement 11 euros par plein à quelques milliers d’euros. Un comble pour une compagnie aérienne qui avait pourtant annoncé, il y a quelques mois, son intention de diviser par deux ses émissions de dioxyde de carbone pour réduire son impact environnemental d’ici 2050.

>> A lire aussi - Bug informatique, atterrissage d’urgence... British Airways accumule les ratés cet été

Mais British Airways est loin d’être la seule compagnie à pratiquer le transport de carburant. Cette "astuce" serait généralisée à tous les transporteurs. Un vol sur cinq en Europe serait ainsi concerné. Selon un rapport d'Eurocontrol, la pratique en Europe permettrait à l’ensemble des compagnies aériennes d’économiser "seulement" 265 millions d’euros pour le transport de 286.000 tonnes superflues de carburant tout en libérant 901.000

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Les taxes sur Airbus font chuter les actions des compagnies aériennes aux Etats-Unis
Après Aigle Azur et XL Airways, ces autres compagnies aériennes menacées de disparition
Halloween, la période clé des confiseurs pour booster leurs ventes
Les compagnies pétrolières dépensent des millions en lobbying européen
Boeing 737 MAX : nouveau report des vols pour deux compagnies américaines