Économie : de nouveaux soldes pour aider les commerçants ?

Sur les étagères de son arrière-boutique, Émile Wakselman, commerçant, est débordé par les marchandises. Alors que son magasin est fermé en raison du confinement, il se retrouve avec un stock de 150 000 euros de chaussures, impossible à écouler. Des pertes qui s'annoncent énormes après une année catastrophique. Pour limiter la casse, le ministre de l'Économie, Bruno Le Maire, a annoncé lundi 22 mars sur RTL : "Nous pourrions autoriser la liquidation des stocks y compris si nous ne sommes pas en période de soldes et pour tout ceux pour lesquels l'indemnisation du fonds de solidarité ne serait pas suffisante, à voir s'il pourrait y avoir des compensations financières". "Ce n'est pas notre métier de solder" Une initiative insuffisante pour Alexandra Perez, commerçante : "Notre métier ce n'est pas de solder de la marchandise qu'on vient de recevoir, ce n'est pas une solution. Si on solde c'est qu'on vend au prix d'achat ou à perte, on fait comment pour payer le reste, les loyers, les charges et nous éventuellement ?". Le gouvernement pourrait décider de financer le rabais des produits soldés avec une nouvelle aide.