Économie. Faut-il avoir peur de ce “monstre” qu’est l’inflation ?

·1 min de lecture

Économistes et banques centrales avaient anticipé une hausse des prix après le ralentissement de l’économie imposé par la pandémie. Mais ces derniers mois, des doutes ont émergé sur le caractère “transitoire” de la poussée inflationniste actuelle, observe Bloomberg Businessweek.

L’inflation est “de retour”. La couverture de l’édition datée du 22 novembre de Bloomberg Businessweek, dramatique, souligne les inquiétudes qui accompagnent la résurgence de ce “monstre” économique. Le magazine, qui se demande jusqu’à quel point il faut avoir peur de l’accélération de la hausse des prix qui affecte de nombreuses régions du monde, rappelle que le président américain Ronald Reagan (1981-1989) déplorait en son temps la “violence” de l’inflation, tandis que l’économiste Milton Friedman la qualifiait d’“impôt caché”.

Mais depuis le début de l’année, la plupart des gouverneurs des banques centrales et des économistes considèrent que l’actuelle montée des prix est “transitoire”. Selon eux, il était logique que ceux-ci augmentent alors que l’économie mondiale sortait de la récession liée à la pandémie, mais le soufflé de la pression inflationniste devait ensuite peu à peu retomber, explique Bloomberg Businessweek.

À lire aussi: Économie. L’inflation peut-elle couler la présidence de Joe Biden ?

Un scénario qui reste plausible, selon 35 indicateurs étudiés par le magazine économique. Mais pour le moment, l’inflation continue de s’accélérer. Aux États-Unis, les prix ont fait un bon de 6,2 % sur un an en octobre 2021,

[...] Lire la suite sur Courrier international

À lire aussi :

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles