« Une économie décarbonée résoudra le problème » de notre dépendance énergétique

·1 min de lecture

Depuis quelques semaines, quelques mois déjà, les prix de l’énergie flambent. Le gaz, le pétrole, l’électricité même, coûtent de plus en plus cher. En cause, notamment, nos importations d’énergies fossiles. De quoi remettre sur la table un sujet sensible, celui de notre indépendance énergétique. De manière encore plus pressante depuis le début de l’invasion de l’Ukraine par la Russie. « La question de la dépendance de l’Europe à la Russie a toujours été dans les têtes. Mais elle était lointaine, abstraite. Aujourd’hui, elle devient vitale », nous confirme Patrick Criqui, chercheur au Laboratoire d’économie appliquée de Grenoble.

Dépendance de l’Europe au pétrole et au gaz russe : l’œil de Phuc-Vinh Nguyen

Mais avant d’entrer dans le débat, il est peut-être intéressant de préciser ce que signifie exactement ce terme : l’indépendance énergétique dont tout le monde parle aujourd’hui, parfois sans réellement comprendre ce qui se cache derrière. Rappelons d’abord, très factuellement, que le taux d’indépendance énergétique d’un pays se définit comme le rapport entre sa production et sa consommation d’énergies primaires. En d’autres mots, plus un pays est capable de satisfaire lui-même à ses besoins en énergie, sans avoir à faire appel à des importations – que ce soit sous forme de sources primaires comme le gaz ou le pétrole ou sous forme d’énergie finale comme l’électricité – plus il est considéré comme indépendant. Ainsi calculé, le taux d’indépendance énergétique de la France est, depuis bien des années, proche des 55 %.

Certains pays jouissent d’une forte indépendance énergétique et en particulier les grands exportateurs comme l’Arabie saoudite. Celle des États-Unis aussi, grâce à un effort massif de R&D depuis les années 1970 pour développer des techniques avancées de production de pétrole et de gaz (offshore profond, forage horizontal, etc.) et d’hydrocarbures de schiste. « L’Europe a aussi connu l’indépendance énergétique à une époque »,...

> Lire la suite sur Futura

À lire aussi sur Futura

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles