Écologie, nucléaire, export... Les demandes d'Elisabeth Borne au nouveau patron d'EDF

© REUTERS/Gonzalo Fuentes

Dans un courrier de trois pages, expédié le 9 décembre dernier à l'adresse du nouveau président-directeur général d'EDF, Luc Rémont, la Première ministre a fixé un plan de bataille pour redresser le géant de l'énergie français. Consultée par Les Échos vendredi, la missive donne trois priorités au patron de l'entreprise publique, à commencer par la remise de l'appareil nucléaire en état de marche. Alors que 14 réacteurs nucléaires sur les 56 du parc tricolore restent à l'arrêt, Élisabeth Borne exhorte dans ses lignes à revenir « à un niveau cohérent avec les capacités de son outil industriel et les meilleurs comparables internationaux ». Sur la voie de la renationalisation à 100 %, l'électricien national est sommé de « maîtriser les délais et les budgets des projets nucléaires en cours » et de redresser sa « trajectoire financière ».

La lettre de Matignon appelle l'entreprise endettée à répondre « aux attentes des consommateurs dans le contexte de hausse des prix de l'énergie » et aux enjeux de la planification écologique, « en cohérence avec la future loi de programmation énergie climat ». Par ailleurs, il est demandé à Luc Rémont de « cibler » les activités d'EDF à l'export « en adéquation avec les capacités financières et industrielles de l'entreprise ».

Lire aussi - EDF : pas de perte de production avec la fermeture de deux réacteurs cet hiver

Une feuille de route attendue sous six mois

Élisabeth Borne a couché sur le papier ses requêtes quelques jours avant qu'EDF n'anno...


Lire la suite sur LeJDD