Écologie : l'hydrogène, qu'est-ce que c'est ?

L'hydrogène, c'est presque la nouvelle star de l'écologie. Il s'agit d'un gaz inodore, très inflammable, mais très prometteur. D'abord, parce que c'est un combustible vert : quand on le brûle, il n'émet pas de CO2. En 2020, on voit déjà des voitures et des bus à hydrogène dans certaines villes. Le problème, c'est que l'on utilise surtout des hydrocarbures pour le produire. Par exemple, le gaz naturel : grâce à une réaction chimique, on sépare l'hydrogène du carbone, qui est rejeté dans l'atmosphère et pollue. L'hydrogène comme intermédiaire Pour rendre la démarche écologique, il existe une technique : l'électrolyse de l'eau. L'électricité, en passant dans l'eau, permet de produire de l'hydrogène, qui est stockée dans des cuves puis réutilisée comme source d'énergie quand on le souhaite. L'hydrogène sert donc d'intermédiaire. Il est très utile pour stocker l'électricité des énergies renouvelables par exemple, qui ne produisent pas à la demande. Dans ce cas, l'électricité utilisée n'est pas issue des hydrocarbures et le procédé n'émet pas de CO2 : on obtient un cercle vertueux.