École, transport : comment la canicule ralentit notre quotidien

Des températures étouffantes, qui dépassent déjà en Espagne les 40 degrés. Les pays de l'ouest de l'Europe et en particulier le Portugal, la France et l'Espagne sont les plus durement touchés par la vague de chaleur qui s'est abattue sur le continent.

La canicule peut avoir des effets sur notre santé, mais aussi sur nos moyens de transports. En France, la SNCF a été tenue de faire ralentir ses trains sur certaines lignes à proximité de Bordeaux à cause de l'impact de la chaleur sur les rails et sur les caténaires:

"On a des phénomènes de dilatation qui sont liés à la températures tant dans le rail que dans la caténaire." explique Thierry Rose, dirigeant territorial des infrastructures à la SNCF, "Actuellement on a une température qui est de l’ordre de 52 degrés, ou 51,7 degrés je crois pour être précis. Ces températures sont au delà du seuil de 45 degrés qui nécessitent l’application de règlement de vitesse."

Aller à l'école pendant la canicule : une épreuve difficile

Les enfants aussi ont du mal à supporter la chaleur. Dans le sud de l’Espagne, certaines écoles ont  autorisé leurs élèves à quitter l’école plus tôt. il était devenu trop difficile de se concentrer aux heures les plus chaudes de la journée. Contrairement aux immeubles de bureaux ou aux habitations, peu d'écoles sont équipées de climatisation. La situation est particulièrement difficile en Andalousie, où les enfants doivent continuer à étudier alors qu'il fait plus de 30°C dans leur salle de classe.

En France, des mesures similaires ont été annoncées. Ce vendredi, les parents qui le souhaitent pourront ne pas envoyer leur enfant à l'école dans les douze départements placés en vigilance "rouge" canicule par météo France.

Le réchauffement climatique aura des conséquences durables sur les territoires du sud de l'Europe

Ces vagues de chaleurs sont vouées à devenir plus fréquentes et plus intenses.

Dans certains régions d'Europe, la hausse des températures contribue à rendre des territoires invivables. À Gochar, en Andalousie, la rivière s’est vidée de son eau, et le village de ses habitants.

Originaire d'Angleterre, David Frederick Dene habite depuis 30 ans à côté de Gochar. Il a vu passer son village d'une centaine à moins d'une dizaine d'habitants. "Il s'agit du seul désert d'Europe de l'EstNous avons l'habitude de vivre avec peu d'eau. Nous pouvons continuer à vivre avec peu d'eau. Mais rien ni personne ne peut vivre sans eau." précise-t-il.

D’après le ministère de la transition écologique espagnol, 75% du pays risque la désertification. Et cette statistique risque de s'aggraver dans les années à venir.

Un récent rapport du Groupe d'experts intergouvernemental sur l'évolution du climat (GIEC) des Nations Unies a averti que le réchauffement climatique risquait d'affecter l'Europe plus rapidement que la moyenne mondiale. Le continent est confronté à un sud de plus en plus aride, et à un nord qui adopte progressivement un climat méditerranéen, non sans risques.

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles