Une « école des sorciers » inspirée de Harry Potter va ouvrir en Bretagne

La salle du banquet a été inspirée de la grande salle de réception où se retrouvent les apprentis sorciers dans la saga « Harry Potter ».
Le Rocher Portail La salle du banquet a été inspirée de la grande salle de réception où se retrouvent les apprentis sorciers dans la saga « Harry Potter ».

Le Rocher Portail

La salle du banquet a été inspirée de la grande salle de réception où se retrouvent les apprentis sorciers dans la saga « Harry Potter ».

INSOLITE - Il ne manque plus que Harry Potter, Hermione et Weasley pour compléter la carte postale ! Un Poudlard va ouvrir ses portes cet automne en Bretagne. Ses créateurs promettent un spectacle sur l’univers de la magie dans le château du Rocher Portail situé à Maen Roch, au nord-est de l’Ille-et-Vilaine.

Dans cette école des sorciers, 15 soirées immersives d’une durée de 3 h 30 seront proposées avec repas, visite insolite, comédiens et spectacle, inspirée de l’univers du plus célèbres des apprentis sorciers.

À l’origine du projet, Manuel Roussel, propriétaire du château depuis 2016. Ce dernier a eu l’idée de transformer sa grande salle de réception en salle de banquet où se retrouvent quotidiennement les élèves pour dîner, comme dans la saga de J.K. Rowling.

Contre la somme de 99 €, les 200 apprentis sorciers attendus chaque soir à la Toussaint mangeront dans cette salle, où des comédiens assureront le spectacle durant le repas. Les sorciers d’un soir auront ensuite droit à une visite des dortoirs, des salles des sortilèges et des chambres des professeurs. Ils auront au préalable reçu une lettre d’admission, comme celle apportée par la chouette Edwige à Harry dans Harry Potter à l’école des sorciers.

Vous ne pouvez visionner ce contenu car vous avez refusé les cookies associés aux contenus issus de tiers. Si vous souhaitez visionner ce contenu, vous pouvez modifier vos choix.

Quand la Warner s’en mêle…

Ici, il n’y aura toutefois pas de Serpentad, ni de Griffondor, Poufsouffle ou Serdaigle. La Warner Bros, propriétaire de l’univers de la saga, a interdit au chatelain de reprendre les mêmes appellations et visuels que la saga de J.K Rowling pour des raisons de droit d’auteur. « Même Potterhead, du nom des fans de Harry Potter, on ne peut pas s’en servir », expliquait Manuel Roussel, en mai dernier à Ouest-France.

Pas de quoi décourager pour autant le propriétaire qui a imaginé avec sa compagne Madly Roussel quatre maisons et emblèmes en se basant sur les vraies familles qui ont vécu dans ce château bâti au tout début du XVIIe siècle : Fauvedor, Cerfdelune, Busarde et Boucfleche.

À l’origine du projet, Manuel Roussel a même imaginé quatre maisons dont chacune à sa spécificité, comme dans la saga « Harry Potter ».
Le Rocher Portail À l’origine du projet, Manuel Roussel a même imaginé quatre maisons dont chacune à sa spécificité, comme dans la saga « Harry Potter ».

Le Rocher Portail

À l’origine du projet, Manuel Roussel a même imaginé quatre maisons dont chacune à sa spécificité, comme dans la saga « Harry Potter ».

À la place du légendaire Albus Dumbledore, on retrouvera Ludovica Lutterotti comme directrice, tandis que Pomona Chourave, la professeure de botanique à Poudlard, sera remplacée par Lady Pommecreuse.

Avant même l’ouverture de la billetterie en ligne prévue pour septembre, les créateurs sont confiants quant au succès de leur projet. « J’aurais déjà pu vendre tous les billets, c’est la folie », estime Manuel Roussel auprès de nos confrères du Télégramme. « Il y a des familles qui m’appellent tous les jours pour savoir si elles peuvent réserver. »

D’ici-là, le château propose des chasses aux sorcières et des courses de balais volants cet été pour se mettre dans l’ambiance avant les grandes soirées d’automne.

À voir également sur Le HuffPost : La serre du professeur Chourave ouvre au public à Londres

Vous ne pouvez visionner ce contenu car vous avez refusé les cookies associés aux contenus issus de tiers. Si vous souhaitez visionner ce contenu, vous pouvez modifier vos choix.

Lire aussi