École : le gouvernement voudrait des fournitures gratuites en 2023

© JEFF PACHOUD / AFP

Le ministre délégué à la Ville Olivier Klein a dit vouloir que des enfants aient accès à un "trousseau" gratuit de fournitures scolaires à la rentrée 2023, en soutenant les achats groupés par les collectivités. Le dispositif concernerait notamment les écoles en REP et REP+ pour éviter les différences entre les élèves.

Le ministre délégué à la Ville Olivier Klein a dit vendredi sur franceinfo vouloir que des enfants aient accès à un "trousseau" gratuit de fournitures scolaires à la rentrée 2023, en soutenant les achats groupés par les collectivités. "J'ai envie, avec le ministre (de l'Éducation nationale Pap Ndiaye, NDLR), de travailler pour la rentrée 2023 à une procédure qui ferait que, dans les quartiers populaires en tout cas, les enfants aient tous leurs fournitures", a déclaré Olivier Klein.

Faire en sorte que "tous les enfants aient le même cahier"

Le dispositif, envisagé pour dans un an, concernerait "évidemment les quartiers populaires, les écoles en REP+ et en REP (établissements concentrant les difficultés sociales, NDLR), mais il y a aussi des enfants pauvres dans des quartiers qui ne sont pas en REP ou REP+ donc il faudra trouver une proposition qui est juste, équitable, et c'est là-dessus qu'on se donne l'objectif de travailler pendant toute cette année scolaire", a ajouté le ministre. Olivier Klein, jusqu'ici maire de Clichy-sous-Bois, banlieue populaire de Seine-Saint-Denis, avait expérimenté ce dispositif dans sa commune, où les élèves en école primaire ont "sur leur table l'ensemble du trousseau nécessaire".

>> LIRE AUSSI - Rentrée scolaire : les astuces pour payer moins cher les fournitures de ses enfants

"On pourrait y travailler, avec les parents, avec les enseignants, parce que ce trousseau il faut le définir", a-t-il précisé. Cela permet d'aider les familles...

Lire la suite sur Europe1

VIDÉO - Olivier Beunache, ancien professeur : "J’ai enseigné pendant 17 ans. Et pendant 10 ans, j’ai vraiment aimé ce métier"