École : Blanquer demande trois tests à chaque élève dès qu'un cas positif est détecté dans une classe

·3 min de lecture

Le nouveau protocole pour la rentrée scolaire de lundi met l'accent sur la multiplication des tests pour les élèves et enseignants cas contact. Le ministre lance par ailleurs un appel aux maires pour doter leurs écoles en capteurs de CO2.

Le protocole a été dévoilé quelques heures avant la rentrée scolaire. Dans une interview au Parisien ce dimanche, Jean-Michel Blanquer a présenté le nouveau protocole pour le retour des enfants à l'école ce lundi, alors que le variant Omicron impacte fortement les plus jeunes. 

La nouvelle politique de "contact-tracing" passera par "la multiplication des tests et la participation des familles à ce dispositif fondé sur la responsabilisation", a indiqué le ministre de l’Éducation nationale.

Trois tests en quatre jours

Si un cas positif au Covid-19 est détecté dans une classe, tous les élèves devront faire trois tests en quatre jours. Le premier test négatif leur permettra de revenir en classe. "Ce qui change, c’est que désormais, quand la famille fera le premier test, elle recevra en pharmacie deux autotests gratuits, pour que les élèves se testent à nouveau à la maison à J + 2 et à J + 4", a précisé le ministre. Une attestation sur l'honneur des parents sera requise, indiquant que les tests ont été faits, et qu'ils sont négatifs. 

La même procédure sera exigée auprès des enseignants vaccinés. "Il n’y aura donc pas d’isolement des personnes dont les tests sont négatifs", a détaillé Jean-Michel Blanquer.

Au vu du potentiel nombre de professeurs touchés par le coronavirus ou en garde d'enfants contaminés, il a expliqué suspendre "toutes les autres causes d’absence que la maladie – par exemple, les formations continues" et recruter "des contractuels et des vacataires".  

"L'objectif est de garder l'école ouverte dans des conditions sanitaires sécurisées au maximum", a-t-il défendu, se disant "surpris" de la proposition de Valérie Pécresse, la candidate des Républiques, de reporter d'une semaine la rentrée.

"Appel aux maires" pour doter leurs écoles en capteurs

Le ministère de l'Education nationale estime à "seulement 20% environ le nombre d’écoles primaires qui sont aujourd’hui équipées" de capteurs de CO2. "C’est davantage dans les collèges et les lycées mais cela reste totalement insuffisant", a pointé Jean-Michel Blanquer. Il a lancé un "appel aux maires" à profiter du fond d’État de 20 millions d’euros pour doter leurs écoles en capteurs.

Pour encourager la vaccination des enfants de 5-11 ans désormais possible, le ministre a précisé que "des messages" seront envoyés aux chefs d’établissement et aux enseignants sur les modalités de vaccination.  

Mais il prévient: "Il n’y aura pas de barnum dans les écoles". Et d'insister: "Ce sont les familles qui ont vocation à prendre rendez-vous et accompagner les enfants–dès lors évidemment qu’ils souhaitent les faire vacciner."

Sur les interactions en-dehors des cours, le ministre a indiqué vouloir les "restreindre au maximum." "Les cérémonies de vœux ou les moments de convivialité autour de la galette n’auront pas lieu et les réunions parents-enseignants auront vocation à se dérouler à distance", a-t-il détaillé.

Article original publié sur BFMTV.com

VIDÉO - Jean-Michel Blanquer annonce davantage de dépistages pour les élèves

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles