École à la maison : les familles face à de nouvelles règles

Les différents études et rapports suggèrent que les cas d'instruction en famille induits par des formes de radicalismes demeurent exceptionnels Avant le passage du régime de déclaration préalable à l'autorisation académique, des sénateurs avaient déjà proposé, e décembre 2013, de limiter le recours à l'instruction à domicile au motif que « l'un des buts de la scolarisation de l'enfant est sa socialisation. Celle-ci nécessite une éducation qui ait une dimension collective[…]. Dans cet esprit, l'éducation à domicile par la famille ne peut être qu'une situation exceptionnelle, liée à l'état de santé ou à l'incapacité permanente ou temporaire de l'enfant.