Éclair, opéra, Paris-Brest, mille-feuille : l’histoire des plus célèbres pâtisseries

·1 min de lecture

Vous avez déjà tous goûté à ces succulentes pâtisseries. L’éclair, l’opéra, le Paris-Brest et le mille-feuille constituent des classiques de la gastronomie française, et régalent des millions de petits et grands depuis des décennies. Samedi sur Europe 1, l’équipe de l’émission La Table des bons vivants a retracé l’histoire de ces quatre célèbres pâtisseries. 

>> Retrouvez toutes les émissions de Laurent Mariotte en replay et en podcast ici

L’éclair, né vers 1850

L’éclair est né vers 1850 et son ancêtre était appelé le pain à la duchesse. Au départ il est long, fourré de crème pâtissière et riche en œufs et en sucre. On y ajoute de l’essence de café ou des copeaux de chocolat, mais le glaçage pour finir la pâtisserie arrive plus tard, au 20e siècle. Son nom vient du fait qu’on le mange… en un éclair. 

Nos adresses : la pâtisserie Saint André Letendart à Pau, L’éclair de génie à Paris, Les éclaireurs à Lyon 

L’opéra, une paternité contestée entre Dalloyau et Lenôtre 

L’opéra a été créé en 1955 par Cyriaque Gavillon. Sa femme, Andrée, a trouvé le nom "opéra" parce qu’elle trouvait que la surface lisse du gâteau, couleur ébène, ressemblait au plancher de la scène de l’opéra de Paris. Cyriaque Gavillon travaillait pour Dalloyau, le célèbre pâtissier-traiteur. 

On pensait pendant longtemps que Gaston Lenôtre avait créé l’opéra, comme il s’en est longtemps vanté. Sauf que la maison Lenôtre a été créée en 1957, soit deux ans après la création de l’opéra. Le journal Le Monde a même...


Lire la suite sur Europe1