En échec sur le Brexit, la Première ministre britannique Theresa May annonce qu'elle démissionnera le 7 juin

franceinfo
La campagne au sein du parti conservateur pour désigner son remplaçant commencera la semaine prochaine.

Elle a exprimé son "profond regret de ne pas avoir été capable de mettre en œuvre le Brexit". Theresa May a annoncé, vendredi 24 mai, qu'elle démissionnerait de la tête du Parti conservateur, et donc de son poste de Première ministre du Royaume-Uni, le 7 juin. La campagne pour désigner son remplaçant au sein du Parti conservateur débutera la semaine prochaine, a-t-elle affirmé, et elle restera en poste jusqu'à ce que ce processus aboutisse.

"J'ai fait tout ce que j'ai pu pour convaincre les parlementaires de soutenir mon accord" avec l'Union européenne, a assuré Theresa May, convaincue qu'elle "avait raison" de persévérer avec ce texte, rejeté à trois reprises par les députés. "Le compromis n'est pas un gros mot", a-t-elle estimé, et il sera nécessaire pour que son successeur parvienne à éviter un "no deal".

Toute la presse britannique prédisait cette annonce. Mardi, elle avait présenté un plan de la "dernière chance" pour le Brexit, ouvrant notamment la possibilité d'un second référendum, qui avait été accueilli par un nouveau déluge de critiques et la démission de la ministre chargée des Relations avec le Parlement, Andrea Leadsom.

Au pouvoir depuis 2016, Theresa May avait fait de la mise en œuvre du Brexit sa priorité, au point d'être critiquée pour son inflexibilité. Elle avait été visée par deux votes de confiance, auxquels elle avait survécu.

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi