Échanges, trafics, éditions limitées... Dans les cours de récréation, la folie du stylo 4-couleurs

·3 min de lecture
Les stylos 4-couleurs font fureur dans les cours de récréation - BFMTV
Les stylos 4-couleurs font fureur dans les cours de récréation - BFMTV

876450610001_6304722451001

À chaque époque, ses modes. Dans les cours de récréation, elles se succèdent, se remplacent, avant de revenir. Et c'est un objet inventé il y a plus de cinquante ans qui déchaîne actuellement les passions des adolescents: le stylo 4-couleurs, de la marque Bic. Véritable phénomène, il est présent dans la majorité des trousses des adolescents.

"J'en ai quatre sur moi. Chez moi, je crois que je dois en avoir deux", confie une collégienne au micro de BFMTV.

Vols et trafics

Sur les réseaux sociaux, et notamment TikTok, les "tutos" se multiplient pour apprendre aux jeunes à confectionner leur propre modèle original de 4-couleurs. Mais cet engouement entraîne des dérives: les stylos font l'objet de convoitises et de nombreux établissements font face à des vols, et même des trafics.

"C'est une inquiétude de la part des parents qui sont obligés régulièrement de racheter des stylos 4-couleurs. C'est parfois plus simple d'en arriver à interdire ce type de fournitures scolaires", explique Aurore Metenier, cheffe d'établissement, au micro de BFMTV.

Dans les colonnes du Monde, Pierre-Yves Le Cossec, CPE d'un collège du Val-de-Marne, abonde: "Nous avons à gérer régulièrement des problématiques de vol de 4-couleurs – en classe ou pendant les récréations –, l'objectif étant d'en avoir le plus possible. Pour certains, c'est un défi, et pour d'autres, ils en font un commerce. C'est une source de conflit qui parasite notre travail au quotidien".

876450610001_6082459975001

Parmi les élèves, le stylo se transforme parfois en monnaie d'échange. "Il y a un trafic. C'est peut-être le plaisir de les voler ; t’as des garçons, ils en font des bouquets. Et puis, ça s'échange: tu me donnes ton DM (devoir maison, NDLR) je te file un 4-couleurs", relate Alice, élève de 3e, citée par nos confrères. À tel point que certains établissements ont tout bonnement interdit l'utilisation des ces célèbres stylos.

Un concept qui se décline à l'infini

Comment comprendre un tel engouement pour un banal stylo? C'est d'abord la simplicité et son côté pratique qui séduit ses adeptes.

"Au lieu de prendre à chaque fois, chaque couleur de la trousse, il y a un stylo pour toutes les couleurs", résume une collégienne à notre micro.

Depuis les 40 ans du 4-couleurs, Bic sort une vingtaine d'éditions limitées par an. Autant de déclinaisons qui plaisent aux petits, comme aux grands. "On en a toujours vendu, mais c'est vrai qu'avec les couleurs qu'ils ont sortis récemment, ça amplifie le phénomène. J'ai une maman qui m'a dit 'regarde, j'avais ça quand j'étais petite dans ma trousse. Il y a de nouvelles couleurs, on va tout essayer'. Et elle me les as tous pris", raconte Stéphanie Catusses, responsable d'une papeterie.

Et le 4-couleurs n'en finit plus de se décliner, parfois dans le luxe. Des modèles en bronze peuvent coûter jusqu'à 300 euros pièce, et d'autres, sertis de diamants, peuvent dépasser les 20.000 euros.

Article original publié sur BFMTV.com

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles