Publicité

Échange de tirs entre l'Arménie et l'Azerbaïdjan, quatre soldats arméniens tués

Ce mardi 13 février, l'Arménie et l'Azerbaïdjan, ces deux pays rivaux du Caucase, se sont accusés mutuellement d'avoir procédé à des tirs à leur frontière. Un incident qui a fait quatre morts parmi les soldats arméniens selon Erevan.

Ce mardi 13 février au matin, « des unités des forces armées azerbaïdjanaises ont ouvert le feu (...) sur les positions arméniennes à proximité de Nerkin Hand », un village dans la région de Siounik (sud) frontalière à la fois de l'Azerbaïdjan et de l'enclave azerbaïdjanaise de Nakhitchevan, a indiqué le ministère arménien de la Défense dans un communiqué. Selon les premières informations, « il y a quatre morts du côté arménien et des blessés », a encore précisé le ministère. Pour sa part, le Service azerbaïdjanais des garde-frontières a affirmé que cette attaque des positions arméniennes était une « opération de vengeance » en réponse à une « provocation » des forces arméniennes commise, le lundi 12 février au soir selon Bakou et qui a blessé un soldat azerbaïdjanais.

« Riposte encore plus sévère et résolue »

Cet incident intervient peu après la réélection à la tête de l'Azerbaïdjan d'Ilham Aliev, au pouvoir depuis deux décennies dans ce pays riche en hydrocarbures. L'homme fort de Bakou, âgé de 62 ans, surfe sur sa victoire militaire contre les séparatistes arméniens du Haut-Karabakh en septembre 2023, qui a mis fin à trois décennies de sécessionnisme marquées par deux guerres.

Les ambitions de l'Azerbaïdjan

(Avec AFP)


Lire la suite sur RFI