Écœurement. Racisme, violences : la face sombre du football anglais ressurgit

·1 min de lecture

La finale de l’Euro 2021, disputée dimanche 11 juillet à Londres, a donné lieu à des scènes chaotiques puis, plus tard dans la soirée, à un torrent d’attaques racistes envers trois joueurs anglais noirs. Ce tabloïd dit sa honte et pointe la responsabilité de certains politiques.

Les images sont “écœurantes”. Une honte “pour la nation”, s’emporte le Daily Mirror au surlendemain de la finale de l’Euro 2021, disputée à Londres entre l’Angleterre et l’Italie et marquée par de nombreux actes de violence. “Le monde entier nous a vus. Il nous a vus marteler que le football allait rentrer à la maison, mais la maison n’est pas aussi chaleureuse qu’on le souhaiterait, poursuit le tabloïd. La maison, c’est l’endroit où des agents de sécurité du stade de Wembley se font agresser par des imbéciles avinés. La maison, c’est l’endroit où des enfants se retrouvent terrifiés alors que cette journée devait être la plus belle de leur jeune vie.” Surtout, fulmine le quotidien londonien, “la maison, c’est l’endroit où nos joueurs noirs reçoivent des torrents d’injures racistes” pour avoir raté un tir au but.

À lire aussi: Portrait. Marcus Rashford, le footballeur au grand cœur

Dans la foulée de la rencontre perdue par l’Angleterre à l’issue de la séance des tirs au but, “alors que les larmes de déception n’avaient même pas encore touché la pelouse de Wembley”, Buyako Saka (19 ans), Jadon Sancho (21 ans) et Marcus Rashford (23 ans), tous tireurs malheureux, ont subi de violentes attaques sur les réseaux sociaux. À Manchester, une fresque en l’honneur de Marcus Rashford, enfant de la ville, a également été vandalisée – puis rapidement recouverte par des messages de soutien au joueur (comme le signale The Independent sur sa une).

“On nous dit que ces actes sont commis par une minorité de

[...] Lire la suite sur Courrier international

À lire aussi :

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles