«Ç'aurait pu être le mien», à Thiais, les habitants rendent hommage à Tidiane, tué devant son lycée

© GEOFFROY VAN DER HASSELT / AFP
Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.

Dans le cortège, la peine se lit sur les visages. Ce samedi à Thiais dans le Val de Marne, se tenait une marche blanche organisée en l'honneur du jeune Tidiane, 16 ans, tué à coups de couteau lundi dernier devant son lycée . 1.500 personnes habillées en blanc et vêtues d'un tee-shirt flanqué de l'inscription "Tout pour Tidiane" y ont participé.

>> Retrouver Europe soir week-end en replay et en podcast ici

Pour Bielko, qui connaissait très bien le jeune homme, il était important de venir lui rendre un dernier hommage. "C'était un enfant très calme, très posé et très poli. Parfois, quand il était au foyer et qu'il te voyait avec des courses, il te prenait le sac pour l'emmener à la maison. Ma douleur est très profonde, c'est comme si je perdais un fils".

"Est-ce qu'il ne va pas y avoir des représailles ?"

De son côté Murielle sert une rose blanche dans ses mains et ne peut s'empêcher d'avoir peur pour ses deux enfants scolarisés dans le même lycée que l'adolescent tué. "Ç'aurait pu être le mien. C'est très difficile, qu'est ce que les petits vont devenir ? Est-ce qu'il ne va pas y avoir des représailles ? Comment va-t-on marcher tranquillement ? Moi j'ai peur, parce que je suis seule avec mes enfants", témoigne-t-elle en sanglots.

>> LIRE AUSSILe phénomène des «bandes» est-il en train de s'intensifier ?

Touchés par ce drame, les habitants de Thiais sont venus en nombre ce samedi. Une présence massive qui émeut Mina, la sœur de Tidiane. "Ç'aurait pu être n'im...


Lire la suite sur Europe1