"Ça veut dire que tu vis sous la tutelle d'un homme, ton gardien" : deux sœurs en fuite en Turquie racontent la wilaya en Arabie saoudite

France 2

S'enfuir, c'est la première décision que ces deux sœurs de 20 et 22 ans ont prise toutes seules. Une décision qui représente un déshonneur pour leurs parents, et un crime selon les lois de leur pays.

En Arabie saoudite, les femmes n'ont pas le droit de franchir la frontière sans l'autorisation de leur "gardien". Ce "gardien" peut être leur mari, leur père si elles ne sont pas mariées, leur fils si elles sont veuves… ou un autre homme de la famille. Toute leur vie, les femmes sont placées sous tutelle.

"Il y a des filles qui ne font pas d'études, parce que leur 'gardien' a dit non"

Ce système patriarcal s'appelle la wilaya, et il fait horreur à Dua, l'aînée : "Il y a des filles qui ne travaillent pas, qui ne font pas d'études, parce que leur 'gardien' ne veut pas, explique-t-elle. Il y a des filles qui se retrouvent en prison et qui ne sortent pas parce que leurs 'gardiens' ne veulent pas les reprendre. Vous imaginez ? Une fille qui a fini sa peine, elle reste en prison parce que son père dit : 'Non, je viens pas te chercher.' Et elle y reste jusqu'à la fin de sa vie."

Impossible de "sortir seule dans la rue, de ne pas porter l'abaya (voile intégral)"

Même pour les plus infimes détails, tout est imposé, expliquent-elles. Impossible de "sortir seules dans la rue, de ne pas porter l'abaya (voile intégral). Même notre mère nous frappait si on voulait l'enlever".

Dua et (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi