"Ça vaut le coup d'être vacciné" : comment se passe la mise en place du pass sanitaire

·1 min de lecture

Depuis ce mercredi, les Français doivent présenter une preuve de vaccination ou un test Covid-19 négatif alors que le nombre des contaminations a bondi de 140% en une semaine dans le pays. Cinémas, musées ou encore établissements sportifs sont concernés. Au Louvre-Lens, dans le Pas-de-Calais, les visiteurs doivent donc désormais en être munis pour arpenter les galeries et les expositions. Avec une conséquence particulière, les masques ne sont plus sur les visages mais bel et bien dans les poches.

LIRE AUSSI - Extension du pass sanitaire, vaccination...Ce qu'il faut retenir de l'interview de Jean Castex sur TF1

"Ça vaut le coup d’être vacciné"

Dans la galerie du temps, on voit de nouveau des sourires. Notamment ceux de Josy, Michel et Cédric. "Ca fait plaisir. On peut vraiment avoir une visite culturelle normale sans être gêné au niveau de la respiration. En fait, on peut pleinement vivre la visite", se réjouit l'un d'eux. "On peut se parler et on a une liberté totale. Ca vaut le coup d’être vacciné", surenchérit une autre. 

Pour autant, tout le monde ne tombe pas le masque. Environ trois-quarts des visiteurs le gardent. Mais c'est surtout une question d'habitude, comme l'explique Hervé. "Quand je travaille je l'ai toute la journée donc ça ne me coûte rien. A l'intérieur, je joue la sécurité", reconnaît-il. Côté sécurité justement, à l’entrée des portiques, la nouveauté c'est surtout la mise en place du contrôle des pass sanitaires.

Une organisation que redoutait un peu G...


Lire la suite sur Europe1

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles