"Ça va taper dur jusqu'à mi avril": l'avertissement d'Emmanuel Macron sur le Covid-19

Jeanne Bulant
·1 min de lecture

Le chef de l'État s'est entretenu avec une dizaine de maires, ce mercredi après-midi à la mairie de Poissy dans les Yvelines, afin d'évoquer d'éventuelles nouvelles mesures de restriction sur plusieurs territoires.

Après avoir passé quatre heures avec le chef de l'État ce mercredi, le maire de Poissy (Yvelines) Karl Olive est revenu, pour BFMTV ce mercredi, sur les différents scénarios envisagés par l'exécutif pour l'Île-de-France et les Hauts-de-France.

Il a assuré que la décision finale n'avait pas encore été tranchée par Emmanuel Macron, alors que le gouvernement tiendra ce jeudi à 18h une nouvelle conférence de presse. "À l'heure où on se parle, il n'y a pas de prise de décision de la part d'Emmanuel Macron", a expliqué l'élu, avant de rapporter une autre phrase prononcée par le chef de l'État.

Concertation

"Ça va taper dur jusqu'à mi-avril", a prévenu Emmanuel Macron mercredi après-midi face à 12 élus, lors d'une conférence en visioconférence. Selon le maire divers droite de la commune des Yvelines, le président a assuré qu'"il y aurait, pour ce faire, de la concertation" avec les élus.

Selon Karl Olive, le président a également affirmé "que tout serait normalement plus facile après le 15 avril, parce qu'il y devrait y avoir d'ici-là plus de doses de vaccin disponibles dans notre pays", évoquant l'ouverture de nouveaux centres de vaccination. A cette échance, l'exécutif mise sur 10 millions de vaccinés, comme l'a précisé Jean Castex mardi soir sur notre antenne.

Article original publié sur BFMTV.com

Ce contenu peut également vous intéresser :