"Ça va être chaud pour toi" : Sonia Rolland a démenti une inquiétude d'Alain Delon

·1 min de lecture

De son enfance au Rwanda au prime-time de France 2, en passant par l'élection de Miss France en 2000, Sonia Rolland en a parcouru du chemin. Ce dernier a été, par moments, parsemé d'embuches pour la mère de deux filles, qui est l'affiche ce vendredi 19 mars d'un nouvel épisode de la série Tropiques criminels sur France 2. Elle y incarne la commandante Melissa Sainte-Rose depuis 2019. Devenue Miss Bourgogne puis Miss France en 2000, Sonia Rolland a vécu des désillusions lorsqu'elle a rendu sa couronne de princesse française, avec l'espoir de devenir enfin actrice. L'acteur Alain Delon avait vu juste en la mettant en garde le soir de son élection : "Ça va être chaud pour toi, avec cette étiquette", lui avait-il dit, comme elle l'a confié à Libération en 2014.

Très vite, Sonia Rolland a multiplié les "petites humiliations", se voyant refouler de nombreux castings. Jugée trop parfaite, ce statut l'a poussé à renouer avec son pays natal, le Rwanda, qu'elle a quitté à l'âge de 9 ans pour s'installer avec sa famille au Burundi, puis en Bourgogne. "Pendant les tournées de Miss France en province, mon métissage interpellait les gens. Je me suis alors mise à parler du Rwanda. De plus en plus souvent, avec beaucoup d'émotion", a-t-elle expliqué à Libération. Entre temps, en 2001, l'ex-Miss France a fondé une association, Maïsha Africa, qui finance au Rwanda des projets pour les enfants, dont notamment les orphelins du génocide.

Mais, Sonia Rolland n'a cependant jamais lâché. Le vent a fini (...)

Lire la suite sur le site de GALA

Du répit pour le prince Charles et Camilla : un beau voyage à l'étranger les attend
VIDÉO - "Toujours agaçant !" : Alain Duhamel fustige les "contradictions" du gouvernement
Sharon Stone piégée pour sa scène culte de Basic Instinct ? Ses révélations
"Il n'en a parlé à personne" : pourquoi Patrick Dupond a caché sa maladie
Le Château de Jean-Claude Brialy au cœur d’une polémique