"Ça va? Ça vax": le Vaxibus du gouvernement vaut le détour(nement)

·2 min de lecture

VACCINATION - Le dimanche 23 août, Skyrock annonçait son partenariat sur Twitter avec le Ministère des Solidarités et de la Santé. Leur projet? Le lancement d’un Vaxibus ayant pour slogan ”Ça va? Ça vax!”. Une opération qui a suscité énormément de réactions sur les réseaux sociaux, mais pas forcément pour les bonnes raisons.

Cette opération a pour objectif d’aider à vacciner la nouvelle génération (à partir de 12 ans). La vaccination étant ouverte au 12-17 ans depuis le 15 juin dernier, le gouvernement a eu envie de passer à la vitesse supérieure. Pour encourager les jeunes à se faire vacciner, le Vaxibus leur promet de pouvoir enregistrer une dédicace diffusable sur Skyrock, la radio préférée des moins de 35 ans.

Le semi-remorque, équipé d’une plateforme de vaccination et d’un studio radio, commencera sa tournée le 13 septembre, pour la terminer le 9 octobre. Le Ministère des Solidarités et de la Santé et Skyrock dévoileront très prochainement les villes concernées par cette opération.

Sur les réseaux sociaux, les gens s’en amusent et moquent une communication très clichée et loin des codes de la nouvelle génération. À l’image de ce visuel posté le mardi 24 août par Skyrock.

Depuis cet été, 55% des jeunes entre 12 et 17 ans ont reçu au moins une dose du vaccin. Trop peu aux yeux du gouvernement qui multiplie les opérations pour sensibiliser la nouvelle génération depuis le début de l’épidémie de Covid-19 en faisant appel à des influenceurs, se lançant sur Twitch ou encore faisant intervenir Emmanuel Macron sur TikTok.

À voir également sur Le HuffPost: Covid-19: se vacciner est “un acte d’amour” pour le pape François

Cet article a été initialement publié sur Le HuffPost et a été actualisé.

LIRE AUSSI:

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles