Ça, La Tour Sombre, The Mist : comment Stephen King va marquer les écrans en 2017

[Url href='https://twitter.com/GauthJurgensen']Gauthier Jurgensen (@GauthJurgensen)[/url]
Depuis "Carrie" de Brian de Palma, l’écrivain Stephen King ne cesse de faire recette sur le grand comme sur le petit écran. En 2017, on retrouvera sa plume dans pas moins de trois projets très attendus…

Entre le remake du téléfilm Ça – partie 1, la nouvelle adaptation sur petit écran de The Mist et son roman réputé inadaptable La Tour Sombre qui vient de dévoiler sa bande annonce, 2017 sera résolument l’année Stephen King. Et bien d’autres projets sont en préparation : Gerald's Game avec Carla Gugino à Firestarter, le remake du film Charlie de 1984… L’écrivain qui fait toujours mouche n’est pas prêt de disparaître des écrans.

Après sa série sur l’assassinat de John Fitzgerald Kennedy avec James Franco, 11.22.63 (diffusée en France sur Canal+), Stephen King retrouvera le petit écran avec The Mist. Il s’agit d’une nouvelle adaptation de son recueil de nouvelles fantastiques "Brumes" que Frank Darabont avait porté à l’écran en 2007 avec The Mist, son troisième film inspiré par l’écrivain. Le premier épisode de la saison 1 sera diffusé sur la chaîne américaine Spike TV le 22 juin 2017.

Mr. Mercedes, dont la pré-production vient juste de commencer, avec Brendan Gleeson et Kelly Lynch dans les premiers rôles, sera la prochaine série adaptée de King. Mais s'il inspire le petit écran depuis plus de trente ans déjà (notamment avec quelques épisodes d’Histoires de l'autre monde), c’est au cinéma que Stephen King a ébloui le public.

Car on ne lui doit pas seulement Carrie, sa toute première adaptation par Brian de Palma en 1976. Stephen King, c’est aussi Shining, The Dead Zone, Christine, Stand By Me, Simetierre, Misery ou encore deux films signés Frank Darabont et particulièrement appréciés des jeunes cinéphiles : Les Evadés (film préféré des Internautes selon IMDb) et La Ligne Verte.

Au mois d’août 2017, les Français pourront découvrir dans leurs salles obscures une adaptation encore inédite de l’écrivain : La Tour Sombre de Nikolaj Arcel avec Matthew McConaughey et Idris Elba. L’action se déroule entre le monde réel et un univers parallèle, une sorte de far-west abritant un pistolero qui nourrit une soif de vengeance contre un mystérieux homme en noir. Un mois plus tard, ce sera le retour du clown tueur d’enfants avec Ça – partie 1, sous les traits de Bill Skarsgård qui prend la relève du légendaire Tim Curry, dans le téléfilm de 1990.

C’est simple : l’écrivain septuagénaire cette année fascine tellement la planète cinéma que le maître de l’horreur John Carpenter a réalisé un film inspiré de ses méthodes de travail. L’Antre de la folie, également librement inspiré par l’écrivain fascinant H. P. Lovecraft, est sorti en France en 1995 avec Sam Neil (Jurassic Park) dans le premier rôle. Une curiosité que les amateurs d’effroi peuvent revoir inlassablement.

Prochainement, ses œuvres retrouveront le chemin des salles pour encore de nombreuses années puisque sont également dans les cartons un prequel à Shining intitulé The Overlook Hotel, des adaptations de ses romans et nouvelles Revival, My Pretty Pony, 1922, ou encore de nouvelles versions de Cœurs perdus en Atlantide, Le Fléau et Simetierre. Certains de ces projets sont entrés en pré-production, d’autres ne sont que des projets – peut-être mort-nés.

Certes, Cell Phone avec Samuel L. Jackson et John Cusack, sa dernière adaptation cinématographique en date, n’a pas eu la chance de sortir dans les salles françaises et n’a trouvé que le chemin du marché de la vidéo. Mais pour les années à venir, il faut s’attendre à voir de nombreux films et séries se vendre sur le nom de Stephen King. La folie du King redémarre résolument en 2017.

Quelle est la meilleure adaptation de Stephen King ? La pire ? Voici votre classement !

En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages