"Ça touche essentiellement des jeunes femmes" : les révélations sur les piqûres sauvages (VIDEO)

L'affaire a fait grand bruit ces dernières heures. De nombreux spectateurs de l’émission "La Chanson de l’année" avaient récemment affirmé avoir été piqués à l’aide d’une seringue. Aux dernières nouvelles, un homme a été mis en examen. Le suspect, un homme de vingt ans résidant à Toulon, a été mis en examen le 5 juin par un juge d’instruction dans le cadre d’une information judiciaire ouverte notamment pour "violences aggravées par arme et par la préméditation". L’auteur présumé des piqûres a été placé en détention provisoire, a souligné le procureur de Toulon Samuel Finielz.

Rappelons que l’auteur présumé des piqûres a été repéré par des policiers qui observaient la foule lors du concert organisé par TF1. Il a été identifié par deux jeunes femmes, qui affirment l’avoir empêché de les piquer, alors qu’il avait une seringue à la main.

Ce lundi 6 juin, le Pr. Bruno Megharbane est revenu dans "Touche pas à mon poste" sur le phénomène inquiétant de ces piqûres qui provoquent la panique sur bien des plans. "Ce sont des personnes qui veulent instaurer une peur dans la ville. Les piqures ont lieu essentiellement dans des réunions où il y a la foule parce qu'évidemment on peut se cacher. Plutôt festif, des concerts de musique, des festivals, des bars, des boîtes de nuit mais aussi dans le métro, dans la rue, ça peut arriver" a averti le Pr. Bruno Megharbane.

À lire égalem... Lire la suite sur Télé 7 Jours

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles