Ça : comment se terminait le premier film ?

[Url href='https://twitter.com/maxp26']Maximilien Pierrette (@maxp26)[/Url]

Nous les avions laissés en 1989, les revoici 27 années plus tard : alors qu'ils pensaient en être débarrassés, les jeunes héros de Ça, devenus adultes, sont de nouveau confrontés à l'entité qui prend le plus souvent les traits du clown Grippe-Sou (Bill Skarsgard), dans le Chapitre 2 de l'adaptation du classique de Stephen King signée Andy Muschietti. Deux ans après la sortie du premier volet, qui avait rapporté 700 millions de dollars de recettes dans le monde, l'histoire se poursuit et s'achève à partir du mercredi 11 septembre dans nos salles. Mais vous souvenez-vous où nous en étions restés ?

Retournons donc en août 1989, pendant un été qui a marqué, à jamais, la vie du Club des Ratés. Alors qu'elle vient de tuer son père en lui frappant la tête avec un couvercle de toilettes pour éviter qu'il ne la viole, Beverly Marsh (Sophia Lillis) est enlevée par le clown qui la terrorise, avec ses amis, depuis le début du long métrage. Malgré le message de menace laissé par la créature, Bill (Jaeden Martell) ne se démonte pas et profite de l'occasion pour enterrer la hache de guerre avec Richie (Finn Wolfhard), Ben (Jeremy Ray Taylor), Stan (Wyatt Oleff) et Mike (Chosen Jacobs), avec qui il s'était brouillé peu de temps auparavant lorsque ses camarades lui avaient reproché de les mettre en danger de façon trop prononcée.

Accompagnés par Eddie (Jack Dylan Grazer), qui a tenu tête à sa mère et outrepassé son interdiction de sortir, les ados se rendent dans la maison abandonnée leur permettant d'accéder au repaire de Ça. Mais c'est Henry Bowers (Nicholas Hamilton) qui les attend. Lui aussi a tué son père, grâce au couteau de chasse que la créature lui a permis de retrouver, et il compte réserver le même sort au Club des Ratés, qui parvient à prendre le dessus tandis que Mike le pousse dans le puits où il semble disparaître à tout jamais. Du moins le pense-t-on, et les héros n'ont pas le temps de plus s'interroger sur le sujet que Stan est attaqué et mordu au visage par la créature, qui a pris l'apparence d'une vieille femme difforme. Après avoir été secouru, il se rend avec ses amis dans la tanière du monstre, où tous les enfants disparus flottent dans l'air, à commencer par Beverly, hypnotisée par une lumière qui aura son importance par la suite.


Qu'a donc vu Beverly ?

Lorsqu'il l'embrasse, Bill parvient à sortir la jeune fille de sa transe, et retrouve son petit frère Georgie (Jackson Robert Scott), dont il a toujours refusé la mort mise en scène dans l'ouverture du long métrage. Mais il ne lui faut pas longtemps pour comprendre qu'il est face à un leurre, et c'est en lui tirant un clou dans la tête qu'il semble, enfin, entamer sa phase de deuil. Laquelle devra encore attendre un peu, car Grippe-Sou le prend en otage et cherche à tester les liens d'amitiés qui unissent le Club des Ratés. Une expérience qui se retourne contre lui, puisque que Richie et consorts refusent d'abandonner leur ami, et paraissent bien décidés à prouver qu'ils n'ont pas peur de Ça, qui en perd ses pouvoirs avant de sombrer dans le puits où sa tête se décompose. Pour autant, la victoire des ados n'est pas totale, car ils sentent que leurs peurs n'ont pas fini de les poursuivre.

Et c'est pourquoi nous les retrouvons, au mois de septembre 1989 et aux abords du repaire du clown. En meilleur état que celui dans lequel nous les avions tous laissés quelques minutes auparavant,. Et tandis que Beverly semble avoir vu l'avenir lors de son hypnose, tous font un pacte de sang et promettent de revenir dans la ville de Derry si Ça n'est pas mort et fait de même. Ce qui se produira 27 ans plus tard, en 2016, alors que tous seront devenus adulte et que Mike sera le seul à vivre encore dans le coin. La suite sera à découvrir à partir du 11 septembre dans nos salles, avec le Chapitre 2 de cette adaptation de Stephen King.

Ce qui vous attend dans la suite :