"Ça repart très nettement" : dans les Pyrénées-Orientales le variant Delta gagne du terrain

·1 min de lecture

Le ministre de la Santé Olivier Véran s’est dit "préoccupé" par la situation dans les Pyrénées-Orientales, jeudi, en déplacement à Chambéry. Et pour cause : le taux d’incidence est monté à 210 cas de Covid-19 pour 100.000 habitants soit au-dessus du seuil d’alerte. Des mesures territorialisées comme le retour du masque obligatoire en extérieur ou encore un recours accru au télétravail peuvent donc être prises par les autorités locales.

"Tout le monde pensait que c'était terminé mais non !"

"Ça repart très nettement", constate Sylvain Pavageau, médecin à Perpignan. Dans son cabinet, il revoit des cas de Covid-19 et dans le centre de vaccination du centre-ville, qu'il coordonne, beaucoup de patients viennent par crainte d'une reprise épidémique. "On a des personnes qui hésitaient à se faire vacciner, mais qui n’hésitent plus depuis que les chiffres augmentent", assure-t-il.

>>Retrouvez la matinale du jour en replay et en podcast ici

Le docteur Patrick Josa voit également de nouveau cas de coronavirus à la maison médicale de la ville. "Jusqu'à présent, on en avait zéro. Hier sur 200 consultations, on a eu 25 suspicions et aussi des cas avérés de coronavirus", raconte-t-il. Le profil est souvent le même : les jeunes adultes et les adolescents. "Tout le monde pensait que c'était terminé mais non !", prévient Patrick Josa.

Sur les plages, centres de dépistage et de vaccination éphémères 

Et l’un des raisons à cette flambée des contaminations c’est bien sûr l’arrivée du fameux ...


Lire la suite sur Europe1

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles