«Ce que ça me rappelle, c’est la manif des partisans de Berlusconi, en 2013»

Libération.fr

Pour l’historien Christian Delporte, il n’est pertinent de comparer le rassemblement de dimanche ni avec la marche gaulliste de 1968 ni avec la manifestation des ligues de février 1934.

Christian Delporte est professeur d’histoire contemporaine à l’université de Versailles - Saint-Quentin-en-Yvelines. Spécialiste notamment de l’image et de la parole politique, il a publié Une histoire de la séduction en politique et Come back ou l’art de revenir en politique (Flammarion).

Comme référence pour leur manifestation de dimanche, les soutiens de François Fillon évoquent la grande marche gaulliste du 30 mai 1968. Cela vous semble-t-il pertinent ?

Ce parallèle m’agace. La manifestation du 30 mai 1968 s’est tenue en soutien au général de Gaulle, mais c’était précisément une manifestation contestant dans la rue le pouvoir de la rue. Elle se fondait sur la légitimité de De Gaulle et sur le fait, évoqué par le général dans son discours, que la France était menacée de dictature. Il s’agissait donc au contraire de sauver la démocratie de sauver les institutions dont De Gaulle était le garant, appuyé sur la légitimité du suffrage universel. Je ne vois vraiment pas le rapport avec la manifestation qui doit se tenir dimanche, sauf dans un imaginaire flou. Autrement dit, en essayant de nous faire prendre des vessies pour des lanternes.

L’appel lancé par l’équipe Fillon évoque officiellement une manifestation de soutien au candidat derrière le slogan «touche pas à mon vote», mais au départ, ce rassemblement a été présenté, notamment par Valeurs actuelles, comme une marche contre «le coup d’Etat des juges»... Que vous inspire ce mot d’ordre ?

Si le premier mot d’ordre n’a pas été assumé, c’est bien qu’il gênait une bonne part de la droite. Les légitimistes respectueux des institutions ne peuvent pas suivre une diatribe anti-juges rouges. Maintenant, il faut aussi noter qu’une manifestation en faveur d’une personne, a fortiori pendant une campagne présidentielle, il n’y en a jamais eu. (...)

Lire la suite sur Liberation.fr

Alain Juppé, potentiel plan B déjà plombé ?
FILLON Le défi défilé
Equipée solitaire
Images Musique Livres
l’implosion

En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages