"Ça prend quelque secondes" : à Orly, le pass sanitaire se met en place

·1 min de lecture

A chaque dépôt de bagages et à l'embarquement, c’est un nouveau rituel : les passagers au départ de l’aéroport d’Orly doivent présenter leur pass sanitaire européen, entré en vigueur ce jeudi. Ce pass, qui peut être sur papier ou sur téléphone, s'obtient après une vaccination complète contre le Covid-19, un test PCR négatif de moins de 72 heures ou encore si le passager a été contaminé par le coronavirus ces six derniers mois. Il est indispensable pour se rendre dans 33 pays européens.

>> Retrouvez Europe midi en replay et en podcast ici 

Et dans l’aéroport francilien, tout est assez fluide à l'embarquement des vols pour l'Espagne, le Portugal ou encore la Corse, la destination de Galéane. "On a juste à venir ici, ils nous bipent le papier, ça prend quelque secondes", se réjouit la jeune femme. "C’est quand même bien d’avoir ça sur toute l’Europe. Tout le monde a les mêmes mesures, c’est plus simple."

Sans pass sanitaire, impossible de monter dans l’avion

Ce sont surtout les équipes des compagnies aériennes chargées de vérifier ce pass européen qui sont les plus heureuses de ce changement. Fini les certificats de tests en langue étrangère. Ce nouveau pass est un document commun à 31 pays de l'Union européenne et de l'espace Schengen. De quoi simplifier le travail des hôtesses d'accueil. "Ne parlant pas l'allemand, quand un passager arrivait avec un texte en allemand, bien souvent, j'avais des doutes, donc ça nous faisait perdre du temps", témoigne Adèle, qui travaille p...


Lire la suite sur Europe1

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles