"Ça n'est pas à l'Etat de dicter une religion ou une absence de religion", estime le sociologue Eric Fassin, signataire d'une tribune dans Le Monde

franceinfo

"Ça n'est pas à l'Etat de dicter une religion ou une absence de religion", estime Eric Fassin, sociologue à l'université Paris 8. Il est l'un des 90 signataires de la tribune. "Jusqu’où laisserons-nous passer la haine des musulmans ?" publiée dans Le Monde daté de mercredi. Le texte demande notamment à Emmanuel Macron de condamner fermement l’agression verbale d’une accompagnatrice scolaire voilée par un élu RN au conseil régional de Bourgogne-Franche-Comté.

Edouard Philippe s'est exprimé à l'Assemblée pour préciser que le port du voile n'était pas interdit pour une accompagnante scolaire. Pour vous, la ligne est-elle désormais suffisamment claire ?

Eric Fassin : Cela ne clarifie pas la ligne du gouvernement. Nous savons bien que le voile est autorisé à l'université et qu'il est permis pour les personnes qui accompagnent les sorties scolaires. Il y a un autre problème : Jean-Michel Blanquer [ministre de l'Education] déclarait il y a quelques jours que le voile n'était pas souhaitable. Il y a le discours du gouvernement sur l'islam. La question se pose ici de savoir de quoi on parle, on est en train de stigmatiser une religion comme le fait le RN. Est-ce qu'on se démarque du RN ou est-ce qu'au (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi