"Ça ne va pas": Sandrine Rousseau déplore l'absence de femmes pour représenter la Nupes dans un débat télévisé

Sandrine Rousseau, candidate à la primaire écologiste à Paris le 22 septembre 2021 - STEPHANE DE SAKUTIN © 2019 AFP
Sandrine Rousseau, candidate à la primaire écologiste à Paris le 22 septembre 2021 - STEPHANE DE SAKUTIN © 2019 AFP

Un plateau très masculin qui ne passe pas pour Sandrine Rousseau. La candidate de la Nupes aux législatives Sandrine Rousseau, connue pour ses engagements féministes, a déploré ce vendredi sur Twitter l'absence de femmes pour représenter son camp lors d'un débat télévisé diffusé jeudi soir sur France 2.

"Ça ne va pas. Et ce n’est pas un détail les copains", a-t-elle pointé du doigt, accompagnant ses propos d'une photo du plateau montrant les quatre candidats invités.

On y voit le député insoumis candidat à sa réélection dans le Nord Adrien Quatennens, le patron des socialistes Olivier Faure, le secrétaire national d'Europe Écologie - Les Verts Julien Bayou et le porte-parole du PCF Ian Brossat posant côte à côte.

Les femmes n'étaient pas complètement absentes du débat, mais ne comptaient que deux représentantes: Isabelle Florennes, députée Modem des Hauts-de-Seine et Brigitte Fouré, maire UDI d'Amiens.

La gent masculine restait largement surreprésentée parmi le reste des invités au débat qui comptait Jordan Bardella pour le RN, Olivier Véran, pour la majorité présidentielle, Charles Consigny chez les Républicains et enfin Guillaume Peltier dans le camp de Reconquête.

Un message partagé plus de 300 fois

La remarque de Sandrine Rousseau, si elle reste amicale, n'en reste pas moins ferme et n'a pas manqué de faire réagir sur les réseaux sociaux. Le message de la candidate de la Nupes aux législatives avait déjà été partagé plus de 300 fois ce vendredi en milieu de journée.

"C’est hallucinant!! La France de 2022 est plus diverse et métissée", a notamment déploré Arnaud Ngatcha, adjoint à la mairie de Paris en charge de l'Europe.

Les internautes anonymes ont été nombreux à approuver le coup de gueule de la candidate de la Nupes aux législatives. "Ça manque de copines, a appuyé l'un. "Elle est belle la diversité", s'est agacé une autre.

"Priorité aux compétences et non aux chromosomes", a estimé à l'inverse un internaute, quand certains se sont amusés de la situation: "le groupe vit bien", écrit un tweetos.

La représentation des femmes dans les médias reste inférieure à celle des hommes, selon un rapport de l'Autorité de régulation de la communication audiovisuelle et numérique (Arcom), publié en mars. 30% de femmes politiques sont intervenues à la télévision ou à la radio en 2021, d'après l'étude.

Article original publié sur BFMTV.com

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles