Publicité

« Ça ne sera pas suffisant » : la sœur de Samuel Paty réclame un « soutien sans faille » aux enseignants menacés

Mickaëlle Paty l’assure : « Maintenant, sauver l’école, sauver tous nos professeurs, pour moi c’est un peu sauver mon frère. » La sœur de Samuel Paty, professeur assassiné par un terroriste islamiste le 16 octobre 2020 à Conflans-Sainte-Honorine, souhaite faire davantage pour les enseignants menacés. Elle a ainsi demandé un « soutien sans faille ». Comme le relate Le Parisien ce lundi 29 janvier, Mickaëlle Paty a assisté à l’inauguration d’une « place Samuel Paty » à Cannes, dans les Alpes-Maritimes. À cette occasion, elle est revenue sur la récente annonce d’Emmanuel Macron. Le président de la République souhaite en effet doubler les heures de cours d’éducation morale et civique (EMC). Mais pour Mickaëlle Paty, "il va falloir beaucoup plus" et "trouver d’autres axes pour aider » les professeurs pris pour cible après avoir donné des cours ayant mené à une polémique.

« Un humanisme devenu malade »

« Ça ne sera pas suffisant pour apporter un contre-discours à ceux de nos enfants qui, à l’extérieur, n’entendent pas du tout un discours républicain", a-t-elle insisté. Elle plaide ainsi pour que des spécialistes extérieurs à l’école puissent aider les enseignants lors de leurs cours.

La sœur de Samuel Paty s’est également insurgée contre les nombreuses "atteintes envers nos professeurs" qui ont "continué à augmenter en décembre". Pointant « un humanisme devenu malade », elle a fustigé les « raccourcis magiques empêchant toute critique (à l’égard des jeunes qui se placent en r...


Lire la suite sur LeJDD