«Ça m'angoisse, je pense tous les jours à ça» : comment se manifeste l'éco-anxiété ?

Selon une étude Harris Interactive, un Français sur deux s'inquiète pour l'avenir de la planète. C'est ce qu'on appelle l'éco-anxiété . Le mot vient d'entrer dans le dictionnaire. C'est la peur de demain, de ce que va devenir notre planète. Et l'angoisse est bel et bien présente chez les Français, surtout chez les 20-30 ans.

La peur de ce que va devenir notre planète

"Ça m'angoisse, je pense tous les jours à ça. Quand je regarde autour de moi, je vois les gens qui jettent les déchets partout. Je vois les politiciens qui ne se rendent pas compte de ce problème", confie l'un d'entre eux au micro d'Europe 1. "Je suis inquiète parce que je constate qu'il y a des orages, des inondations, qu'il y a des incendies. La planète va mal quand même", poursuit une jeune femme.

Pour Laurine, le dérèglement climatique est une véritable angoisse, à tel point qu'elle n'est plus sûre de vouloir des enfants : "Dans quelques années, ce sera terrible et encore et encore. Donc, autant ne pas faire endurer ça à une descendance pour qui ça sera terrible de vivre dans ces conditions".

>> Retrouvez Europe Matin en replay et en podcast ici

Un sentiment d'impuissance et de la culpabilité

Une éco-anxiété qui, selon Alice Desbiolles, médecin de santé publique, peut toucher absolument n'importe qui. "C'est un état d'âme, c'est une sensibilité qui peut traverser l'ensemble des couches de la société puisque les enjeux qui la déclenchent nous concernent tous et s'accompagnent de tout un panel d'émotio...


Lire la suite sur Europe1