"Ça me fait très peur" : la recrudescence de l'utilisation du GHB en France inquiète

·2 min de lecture

De plus en plus de jeunes filles sont victimes de la drogue dite "du violeur". L'utilisation du GHB est en augmentation en France et de nombreuses plaintes sont déposées. C'est notamment le cas à Tours, où l'inquiétude règne après qu'une étudiante a été droguée il y a quelques jours dans un bar du centre-ville.

On l'appelle la "drogue du violeur". C'est un poison liquide et indétectable, que les agresseurs mélangent le plus souvent dans un verre d'alcool. Depuis la rentrée le nombre de victimes du GHB, souvent des jeunes filles, ne cesse d'augmenter. Le nombre de plaintes se multiplie en effet après des soirées étudiantes à Montpellier ou Cherbourg. C'est également le cas à Tours, où une étudiante a été droguée il y a quelques jours dans un petit bar discret du centre-ville.

>> Retrouvez la matinale du jour en replay et en podcast ici

Trou noir, perte de toute lucidité... Les amies de la jeune fille, présentes à la soirée, sont là pour la raccompagner chez elle. Le lendemain, son analyse de sang est positive au GHB. Benjamin, le gérant, était derrière le comptoir ce soir-là. "Ça m'a vraiment choqué. Je me suis senti responsable et coupable. Et le fait que ça arrive chez nous, c'est très dérangeant", a-t-il expliqué. "On a embauché du personnel pour densifier notre équipe, notre présence de dissuasion, et on a annulé la plupart de nos événements pour vraiment limiter l'affluence. On préfère clairement réduire notre chiffre d'affaires et augmenter au mieux la sécurité de nos clients", a-t-il poursuivi. 

La peur "d'être totalement inconsciente"

Dans la ville, certains établissements proposent désormais un film plastique apposé sur le verre avec un trou pour la paille. Pas de quoi rassurer pour autant ces jeunes filles, pour qui l'ambiance s'est tendue dans les bars. "Ça me fait t...

Lire la suite sur Europe1

VIDÉO - FEMME ACTUELLE - Italie : un prêtre arrêté après avoir détourné 100.000 euros pour des parties fines avec du GHB :

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles