"Ça fait mal au coeur" : Lourdes quasi déserte en plein week-end de Pâques

·1 min de lecture

Seuls quelque centaines de pèlerins ont arpenté ce week-end les allées menant à la grotte miraculeuse. Une paille quand on sait qu'en temps normal, pas moins de 15.000 à 20.000 personnes se pressent à Lourdes tout au long de la semaine sainte et pour le week-end de Pâques. Mais pour la deuxième année consécutive, la ville est restée quasi vide, coronavirus oblige. "Ça fait mal au cœur. On voit une ville sinistrée avec tous les hôtels et les commerces fermés. Un lundi de Pâques, ça devrait être bondé", se désole Hélène au micro d'Europe 1. 

>> EN DIRECT - Covid-19 : suivez l'évolution de la situation lundi 5 avril

Quelques centaines de fidèles ont quand même profité du dernier week-end avant reconfinement, comme Jean et son épouse, tout juste arrivés des Landes. "On a profité des dernières heures de liberté pour venir. C’est plus que jamais le moment. C’est peut-être encore plus émouvant et plus révélateur de la foi qui animent les pèlerins qui viennent à Lourdes en ce moment."

Des prières en continu "pour ceux qui sont reclus"

Dimanche matin, 1.500 fidèles ont assisté à la messe, soit 10 fois moins qu’en temps normal. David Torchala, directeur de la communication du sanctuaire, ne se démonte pas. "On ne perd pas l’espérance, on se réinvente, on s’adapte. On fait en sorte de garder ce lien avec les personnes, ce lien de communion avec ceux qui n’ont pas pu venir. A la grotte, les chapelains assurent une prière en continu pour pouvoir porter la prière de tout ceux qui son...


Lire la suite sur Europe1