"Ça m'a donné la rage" : Nabilla sans langue de bois sur ses débuts dans la télé-réalité

Nabilla est une jeune femme que l'on ne présente plus. C'est en mars 2013 qu'elle s'est fait connaître du grand public en participant à l'émission des Anges de la téléréalité. Au cours de la cinquième saison du programme, elle est devenue la tête d'affiche grâce à une simple phrase : "Allô ! Non, mais allô quoi !...". Depuis, la jeune femme a évolué et elle a su se faire une place. Elle était l'invitée de l'émission C à Vous ce mercredi 4 janvier afin de présenter Cosmic Love, le programme qu'elle va animer dès ce vendredi 6 janvier. L'occasion pour Anne-Elisabeth Lemoine d'évoquer ses débuts à la télévision. Face à d'anciennes images sur lesquelles elle est moquée et sexualisée, Nabilla n'a pas pu contenir son énervement. "Je trouve qu'à l'époque, c'était assez violent étant donné que j'avais 19 ans", a-t-elle débuté. "Je n'avais peut-être pas la mode dans la peau, je me cherchais un petit peu mais le faire devant tout le monde", poursuit-elle avant d'indiquer : "Et surtout, se faire insulter par des hommes, je trouve que c'est encore plus violent". Aujourd'hui, Nabilla a le recul nécessaire pour juger et elle assure que ces images "sont assez choquantes". Des confidences sans langue de bois.

Sur le plateau de C à Vous, Nabilla avait des choses à dire. C'est très jeune qu'elle a été médiatisée et la jeune femme a très souvent été critiquée sur son physique. "Parce qu'on est sexy, qu'on est les décolletés, qu'on a des hauts (...)

Lire la suite sur Closermag.fr

Cristiano Ronaldo et Georgina Rodriguez en Arabie saoudite : le couple non marié sous le coup de la charia ?
"N'en déplaise à certaines" : la pique de Nabilla à celles qui ne voulaient pas d'elle au défilé Jean-Paul Gaultier
Sylvie Tellier : pourquoi deux de ses enfants ont mal vécu son départ de Miss France
"Mouss Diouf était quelqu'un de compliqué" : Véronique Genest dit tout sur l'ambiance délétère dans Julie Lescaut
"On lui a un peu volé son moment" : Sylvie Tellier cash sur la fin de règne en demi-teinte de Diane Leyre