«Ça devient de plus en plus dur» : à Paris, la campagne des Restos du Cœur bat son plein

La 38e campagne des Restos du Cœur, lancée ce lundi , devrait battre un triste record cette année : celui du nombre de repas distribués. Pour cette édition 2022, l'association s'attend à une hausse des bénéficiaires de 12% par rapport à l'année dernière. Preuve en est, le centre du 14e arrondissement de Paris est pris d'assaut chaque matin.

>> Retrouvez Europe Midi en replay et en podcast ici

Diversification des profils

Dès l'ouverture à 10 heures, une longue file d'attente se crée. "On a commencé la campagne d'inscription mi-octobre, et on a déjà 860 familles d'inscrites. Donc je pense que le nombre de bénéficiaires va exploser" cette année, s'alarme Astrid Tulippe, la directrice des Restos du Cœur du 14e arrondissement.

Par rapport à la même période en 2021, le centre compte désormais 200 inscrits supplémentaires, "à cause du chômage ou encore de l'inflation ", explique-t-elle. "On voit beaucoup de familles, quelques étudiants, des personnes âgées qui ont une petite retraite et des travailleurs pauvres", souligne la directrice, qui s'inquiète de voir des profils toujours plus variés, signe que la pauvreté progresse en France.

"On doit serrer la ceinture"

"Ça devient de plus en plus dur", confie au micro d'Europe 1, Myriam. La jeune retraitée avait arrêté depuis des années de venir aux Restos du cœur. Mais l'inflation cette année ne lui a pas laissé le choix. "Tout est cher. Avant, une bouteille d'huile ça coûtait 1,50 euros, maintenant c'est 3 euros. Les légumes aussi...


Lire la suite sur Europe1