"Des âneries !" : le Pr Alain Fischer pousse un coup de gueule

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
·1 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

À tous les Français dans l'expectative d'un vaccin bleu blanc rouge contre le coronavirus, le Pr Alain Fischer donne une réponse catégorique. Le pédiatre, professeur d'immunologie et président du Conseil d'orientation de la stratégie vaccinale était l'invité du Grand entretien sur France Inter, ce mardi 27 juillet. À l'occasion de cette interview, le "Monsieur Vaccin" du gouvernement s'est adressé aux personnes qui attendent la commercialisation du produit Sanofi, et qui émettent des réserves sur les vaccins à ARN messager. "Considérer qu'il faille attendre ce vaccin parce qu'il serait potentiellement plus sûr, ou que sais-je, que les vaccins actuels, est une erreur complète", a-t-il déclaré avant de poursuivre : "Les vaccins à ARNm sont relativement nouveaux. Au passage, je rappelle qu'ils ne sont pas totalement nouveaux. Ça fait plusieurs années qu'ils sont utilisés dans le domaine du cancer." Et d'ajouter : "Sauf cas absolument exceptionnels d'intolérance mais qui sont de moins de un cas pour 100 000 personnes vaccinées, ces vaccins sont sûrs. Ils ne provoquent pas de cancer. Et toutes les âneries qui ont été débitées ces dernières semaines n'ont aucun substratum, aucune base scientifique."

Selon le professionnel de santé, dans un contexte où le variant Delta inquiète au plus haut point, "attendre le vaccin Sanofi serait une erreur grave parce qu'entre temps, le virus, lui, il n'attend pas. Il envoie les gens à l'hôpital, il tue les malades et il empêche le système de santé (...)

Lire la suite sur le site de GALA

"Ce sont des criminels !" : le Pr Gilbert Deray ne mâche pas ses mots
Meghan Markle : sa fausse-couche bientôt racontée dans un livre
PHOTO - Clémence Castel gravement blessée : elle demande de l'aide aux internautes
« Y’a plein de filles » : Emmanuel Macron gêné par une blague osée sur Brigitte
"Elle espérait des excuses" : pourquoi Meghan Markle a accordé une interview à Oprah Winfrey

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles