Âge moyen, sexe, profession : la nouvelle Assemblée nationale en chiffres

© STEPHANE DE SAKUTIN / AFP

L'Assemblée nationale a un nouveau visage. Elle est un peu moins féminine qu'en 2017, avec ses quelque 39% de députées élues, 12 points de plus qu'en 2012, et plus du triple qu'en 2002 où elles représentaient à peine 12%. Et son renouvellement est aussi plus faible qu'il y a cinq ans, un peu moins de la moitié députés qui occupaient déjà un siège au Palais-Bourbon lors de la précédente législature ont été réélus. Voici quelques chiffres sur le visage du nouvel hémicycle.

48,5 ans

La moyenne d'âge de la nouvelle Assemblée nationale est de 48,5 ans, proche de celle constatée à l'issue des législatives de 2017 (48,8 ans). Ces élections avaient été marquées par un fort rajeunissement, avec une baisse de cinq ans de l'âge moyen des députés par rapport à 2012.

C'est au sein de l'alliance LR/UDI que l'âge moyen est le plus élevé (51,3 ans). Suivent ensuite la coalition Ensemble (49,7 ans), puis le RN et la Nupes (45,9 ans).

>> LIRE AUSSIRésultats législatives : qui sont les ministres gagnants et perdants ?

Les deux députés les plus jeunes élus dimanche ont 21 ans : il s'agit de Tematai Le Gayic, régionaliste élu dans la première circonscription de Polynésie française, qui devient le plus jeune député de l'Histoire de la Ve République. Et de Louis Boyard, élu Nupes-LFI dans la 3e circonscription du Val-de-Marne. Quant au plus âgé, il s'agit de José Gonzalez, 79 ans, élu RN dans la 10e circonscription des Bouches-du-Rhône.

37,3% de femmes

La nouvelle assemblée est encore loin...


Lire la suite sur Europe1

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles