À Yerres, les habitants protestent contre le ralliement de Nicolas Dupont-Aignan à Marine Le Pen

Atelier des modules, franceinfo

" Monsieur le maire, vous avez vendu votre âme et votre chemise au FN. C'est minable". Voici l'un des nombreux messages que l'on pouvait lire sur les pancartes des habitants de Yerres, dans l'Essonne, ce mardi 2 mai.

Depuis que le maire de la commune, Nicolas Dupont-Aignan, a annoncé son ralliement à la candidate frontiste Marine Le Pen en vue du second tour de la présidentielle, les habitants manifestent tous les jours et ne décolèrent pas à l'image de cet homme : "Nous voulons absolument son départ. Nous ne voulons plus le voir. Est-ce que c'est une façon de faire de la politique ? Nous nous insurgeons contre un individu qui a trahi les Yerrois, un individu qui a vendu leurs voix à madame Le Pen", déclare-t-il.

"Il faut absolument que Nicolas Dupont-Aignan disparaisse de la circulation"

L'homme, la soixantaine passée, est même radical. " Il faut absolument que Nicolas Dupont-Aignan disparaisse de la circulation et qu'il aille assouvir ses ambitions ailleurs", juge-t-il. Dans son fief, Nicolas Dupont-Aignan a tout de même été élu à trois reprises. " Il a satisfait une certaine clientèle, rétorque cet habitant d'Yerres. Une clientèle qui a voté pour lui quel que soit le niveau des impôts. Ca leur est égal car ils ont de l'argent. Malheureusement, ce n'est pas le cas de tous les Yerrois".


Alors une défaite de Marine Le Pen, au second tour de l'élection présidentielle, le 7 mai prochain peut-elle avoir un impact négatif sur la carrière de Nicolas Dupont-Aigan ? "En tout cas, dans cette circonscription, dans cette commune, on ne voudra plus de Dupont-Aignan", affirme ce même habitant de Yerres.



Retrouvez cet article sur Francetv info

Présidentielle : cap sur le Tarn pour Emmanuel Macron
VIDEO. "Il est essentiel de débattre sur le fond avec le FN" : revivez l'interview d'Emmanuel Macron dans "L'Entretien décisif" sur France 2
DIRECT. Présidentielle : "Ma parole n'a été que l'écho de la violence sociale", répond Marine Le Pen aux critiques sur son attitude lors du débat
Débat du second tour : analyse d'une soirée mouvementée
Marine Le Pen : son dernier meeting dans la Somme

En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages