À Wuhan, ces lanceurs d'alerte qui filment la réalité de l'épidémie de coronavirus


Alors que l’épidémie de coronavirus ne cesse de s’étendre, certains Chinois bravent la censure du gouvernement. Fangbin en fait partie. Cet habitant de Wuhan, qui se considère comme un "citoyen-journaliste", partage sur les réseaux sociaux les images des hôpitaux surchargés. Des images que les autorités chinoises ne diffusent que de façon très sporadique.

Dans cet extrait de l'émission des Observateurs, nous vous racontons l'histoire de Fangbin, vendeur de vêtements à Wuhan, qui s'est improvisé vidéaste amateur pour documenter la situation dans sa ville, épicentre du coronavirus Covid-19.

Nous avons pu également l'interviewer pour comprendre ses motivations.


Plus de nouvelles de Fangbin depuis le 10 février, une pétition adressée à la Maison Blanche
 

Fangbin est aux arrêts depuis le 10 février, tout comme l'avocat Chen Quishi, sans qu'aucune nouvelle d'eux n'ait filtré. Des internautes ont lancé une pétition adressée à la Maison Blanche pour demander de ses nouvelles.

Celle-ci a recueilli près de 61 000 signatures en 3 jours sur un objectif de 100 000 d'ici le début du mois de mars.