À vrai dire. Présidentielle américaine : le vote par courrier peut-il vraiment entraîner des fraudes massives ?

TV5MONDE
·1 min de lecture

Dans de nombreux tweets, le Président américain utilise régulièrement le mot "fraude" pour évoquer le scrutin présidentiel du 3 novembre. Ce qui semble inquiéter Donald Trump : les votes par correspondance.

A cause de la pandémie de Covid-19, 24 Etats autorisent cette année le vote par courrier. Mais ce système n'est pas nouveau. Il était par exemple utilisé dans 16 Etats il y a quatre ans.

Alors est-il vraiment une source possible de fraude massive ?

Pas sûr. Le système est bien rôdé et il existe toute une série de moyens de contrôle, comme l'explique Cécile Coquet-Mokoko, professeur de civilisation américaine à l'Université de Versailles-Saint Quentin : "de l'avis de tous les spécialistes qui se sont penchés sur cette question, on ne peut même pas évaluer à 1% les risques de fraude à travers le pays ni dans les fameux Etats pivots. D'ailleurs il y a quelques jours, les responsables du FBI sont passés sur les ondes pour démonter les allégations du président Trump.

En 2017, une étude d'un institut indépendant basé à New-York (Brennan Center for Justice) montrait effectivement que la fraude au bulletin de vote était inférieur à 0,0009% lors des élections précédentes.

En revanche, le système pourrait entraîner un retard dans la publication des résultats définitifs.

Pour (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi