À la Une: la victoire de Gustavo Petro en Colombie

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

« Petro, la troisième fois a été la bonne », titre La Republica, qui fait sa Une sur le président élu et son épouse Veronica Alcocer, se tenant par la taille, le bras levé, à côté de Francia Marquez, la future vice-présidente afro-colombienne ; au-dessus d’eux, une banderole : « Le changement est irrésistible ». « Le changement, c’est laisser la haine derrière soi », complète El Pais, citant Gustavo Petro. L’ancien guérillero qui, de fait, « ne s'est pas laissé dévorer par la violence », titre El Tiempo, notant le « ton conciliateur » de son discours de victoire, et son message « d’unité nationale ».

Pour le journal, l’arrivée de Gustavo Petro au pouvoir « peut largement se voir comme l’apogée heureux d’un processus de paix qui a réussi à désarmer et démobiliser un mouvement guérillero et porter un de ses membres à la présidence. Bref, un triomphe de la démocratie sur la prise du pouvoir par les armes ». Pour autant, pour El Espectador, « la question est aujourd’hui de savoir comment soigner tant de blessures ouvertes » dans le pays, « après des dizaines d’années à stigmatiser tout ce qui est de gauche ».

Défaite de Rodolfo Hernandez


Lire la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles