À la une ce vendredi 16 juillet…

·1 min de lecture
Éric Dupond-Moretti le 1er juillet.
Éric Dupond-Moretti le 1er juillet.

Justice. Le garde des Sceaux, Éric Dupond-Moretti, est convoqué à la Cour de justice de la République en vue d?une mise en examen. Le ministre de la Justice est visé par une enquête sur de possibles conflits d?intérêts entre son action au gouvernement et ses anciennes fonctions d?avocat, une première pour un ministre en exercice. Il doit être interrogé par des magistrats de la Cour de justice de la République, la seule habilitée à juger des membres du gouvernement pour des actes commis dans l?exercice de leurs fonctions.

À LIRE AUSSIMichel Richard ? Éric Dupond-Moretti, un gibier de potence de premier choix

ARS. Jean de Kervasdoué analyse cette semaine pour Le Point les failles de notre administration. Bureaucratie, usage généralisé d?un franglais sanitaire, ère exclusive de la communication, calculs court-termistes primant sur le long terme? Rien n?est épargné. Résultat, certains cadres administratifs tombent sous le coup de ce principe énoncé par Georges Clemenceau : « En politique, on succède à des imbéciles et on est remplacé par des incapables. » Et Jean de Kervasdoué de revenir sur ce cercle vicieux dans lequel sont englués les employés de l?ARS d?Île-de-France : « S?ils ne travaillent pas, c?est parce que, depuis un peu moins de dix-huit mois, il ne leur a rien été demandé, rien. N?ayant rien à faire, ils n?en déduisent pas qu?ils sont bons à rien, mais découvrent que les tâches qui leur étaient confiées étaient inutiles. »

À LIRE AUSSIRéforme de l?Éta [...] Lire la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles