À Vannes, des distributeurs d'eau bénite installés dans la cathédrale

Depuis le début de la crise sanitaire, les bénitiers sont à sec. Vidés pour éviter tout risque de contamination au Covid-19, ces bassins installés à l'entrée des églises ont été vidés. Un manque pour les fidèles qui, selon le rituel catholique, doivent plonger leurs doigts dans l'eau bénite avant de faire le signe de la croix. Mais dans le diocèse de Vannes, on a trouvé la solution : des distributeurs ont été installés dans la cathédrale Saint-Pierre. Des distributeurs de gel reconvertis Remplies d'eau préalablement bénie par un prêtre, ces bornes munies d'une pédale, permettent de faire couler le liquide sans aucune interaction manuelle. Vous l'aurez compris, il s'agit tout simplement de distributeurs de gel hydroalcoolique, convertis à des fins rituelles. Du gel est d'ailleurs à disposition sur une table juste à côté, histoire de ne pas oublier qu'en ces temps de Covid, l'hygiène est sacrée. Depuis le début de l'épidémie, l'Église vit un calvaire. Fermeture des lieux de culte puis jauge imposée pour l'accueil des paroissiens : les dons sont en chute libre. Fin décembre, l'Église de France accusait un déficit de 90 millions d'euros. Il faut donc redonner foi aux fidèles, les rassurer. Ces distributeurs sont une première étape.