À quoi va servir le comité interministériel de la laïcité, qui remplace l'Observatoire ?

·1 min de lecture

Jeudi matin, le Premier ministre Jean Castex a installé le premier comité interministériel de la laïcité, qui entérinera un plan d'action en 17 mesures, allant de la formation de tous les agents publics au suivi du déploiement de "référents laïcité" dans les administrations. L'ambition du gouvernement est double : faire travailler tous les ministères ensemble pour promouvoir la laïcité et mettre en application le projet de loi contre les séparatismes. Le gouvernement entend cibler des secteurs spécifiques : le monde du sport, l'Education nationale ou encore la santé.

>>Retrouvez le Tête-à-tête tous les jours à 7h40 sur Europe 1 ainsi qu’en replay et en podcast ici

A quoi va servir le comité de la laïcité ? 

Concrètement, le concept de laïcité sera élargi à tous les organismes chargés d'une mission de service public : les offices HLM, les chambres de commerce mais aussi les Caisses d'allocation familiale, pôle emploi ou encore les piscines privées recevant du public scolaire. Au sein de toutes les administrations, seront déployés, à partir de 2022, des "référents laïcité" voués à "accompagner les agents qui sont dans des situations d'isolement" ou d'interrogation, explique le ministère de la Fonction publique, en précisant que le réseau serait animé par l'Intérieur. De même, des sous-préfets seront désignés dans chaque département pour "animer les politiques locales autour de la laïcité", ajoute le ministère de l'Intérieur.

Parmi les mesures du plan, qui doivent encore ...


Lire la suite sur Europe1

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles