À quoi va ressembler la "révolution" de Renault pour se relancer ?

·1 min de lecture

Le nouveau directeur de Renault, Luca de Meo, a promis une "Renaulution". Mercredi matin, il présente les détails de ce plan stratégique, qui vise à renouer avec les succès commerciaux et définitivement tourner la page Carlos Ghosn. Le tout dans un contexte de régression du marché automobile, et alors qu'un plan d'économies de plus de 2 milliards d'euros a été annoncé par le groupe l'an dernier. Europe 1 fait le point sur ce que l'on sait de cette "révolution". 

>> Retrouvez Europe Matin en replay et en podcast ici

"Réorganiser l'entreprise par marques"

Luca de Meo l'a déjà annoncé il y a quelques semaines : il faut s'attendre à une stratégie de clarification, pour plus de cohérence et plus de rentabilité. "L'idée c'est de pouvoir sortir un véhicule en trois ans plutôt qu'en cinq ans, donc ça passe par de la simplification", explique à Europe 1 Arnaud Aymé, spécialiste automobile au cabinet Sia Partners. 

"Concrètement Luca de Meo est en train de réorganiser l'entreprise par marque", poursuit le spécialiste. "Une équipe Renault, une équipe Dacia, une équipe Alpine, une équipe sur les nouveaux services qu'on appelle Mobilize, pour être plus réactifs et pour aller plus vite dans la sortie de nouveaux produits et services." C'est la fin de la course aux volumes de "l'époque" Carlos Ghosn. 

>> LIRE AUSSI -"Oui, Renault peut disparaître, il faut être lucide", affirme Bruno Le Maire

Un directeur attendu au tournant

Il y aura  aussi une accélération vers l'électrique. Cer...


Lire la suite sur Europe1