À Trappes, le commissariat à nouveau ciblé par des tirs de mortier d’artifice

Par LePoint.fr
·1 min de lecture
Le commissariat de Trappes, dans les Yvelines.
Le commissariat de Trappes, dans les Yvelines.

Nouvelle soirée agitée à Trappes, dans les Yvelines. Le commissariat de la commune francilienne a été visé par une quinzaine de tirs de mortier d'artifice dans la nuit du lundi au mardi 27 avril 2021, comme le rapportent ce mardi nos confrères du Parisien, qui citent des sources policières. Fort heureusement, aucun blessé ne serait à déplorer et la façade du bâtiment serait indemne. Les villes de Maurepas et Plaisir, également sises dans les Yvelines, auraient également été le théâtre d'affrontements nocturnes.

Ce n'est pas la première fois que l'hôtel de police, situé place des Merisiers, en plein centre de Trappes, fait les frais de violences urbaines. Le quotidien régional rappelle en effet que le bâtiment a déjà été visé il y a à peine quatre jours par près de quarante individus.

Les violences urbaines se multiplient

Tourcoing, Grenoble, Bourgoin-Jallieu, Évreux, Blois? Les faits de violences urbaines, avec leurs lots de tirs de mortier d'artifice et de feux de poubelles, tendent à se multiplier ces derniers mois. Si bien que la classe politique s'est emparée du sujet. La loi sur la « sécurité globale préservant les libertés », votée définitivement par le Parlement le 14 avril, prévoit notamment de sanctionner pénalement l'achat, la détention, l'utilisation et la vente d'articles pyrotechniques à d'autres personnes que des professionnels.

À LIRE AUSSICoignard ? La Défenseure des droits au pays des Bisounours