À Thionville, une exposition met en valeur l'art et les technologies au secours du climat

L'art et les innovations peuvent-elles sauver l'environnement ? C'est la question centrale que le Puzzle de Thionville (Moselle) a posé à douze artistes contemporains. L'exposition Hiatus est disponible jusqu'au 6 mars 2021. Cette nouvelle installation part du constat que l'art et les progrès technologiques avancent main dans la main. Sources de nombreuses fictions, les innovations provoquent l'imaginaire et inspirent les artistes, des romans d'anticipation aux oeuvres d'art réalisées par une intelligence artificielle, en passant par les films de science-fiction. Le parcours propose des créations inédites sur des questions récurrentes, comme l'environnement, la science et l'avenir. Un iceberg qui fait consensus Chaque artiste a proposé des créations inédites qui incitent le visiteur à se remettre en question. Comme cette installation d'un iceberg en constante évolution. Une construction animée, presque vivante intitulée : "Ce qui disparaît se transforme immédiatement en éternité. C'est une installation qui tente de trouver le prototype de l'iceberg qui mettra le plus longtemps à fondre. On travaille à partir d'un algorithme génétique, on va faire une sélection naturelle des icebergs qui vont être sculptés par une machine et améliorés au fur et à mesure des générations de manière à trouver l'iceberg qui fera consensus", détaille le plasticien Barthélémy Antoine Loeff. Objectif de l'artiste : nous questionner sur l'environnement et sur la place de la technologie dans la réparation du climat. En raison de la fermeture des lieux de culture, l'exposition Hiatus n'est accessible qu'aux scolaires mais également sur les réseaux sociaux de Thionville.